Dragonniers scientifiques

exemple de fiche de suivi

Pour mieux préserver il faut connaître... C’est pour cela, que nous proposons aux habitants de Gâtine de réaliser des suivis de mares en mettant en œuvre un protocole scientifique. Mais pas de panique, le CPIE est là pour vous accompagner ! Explications, aides, prêt d’une torche, d’un guide, d’une épuisette et d’un CD des chants des amphibiens...

Combien de temps cela vous prendra-t-il sur l’année ?

  • une 1ère rencontre explicative directement chez vous – 1h
  • 3 explorations nocturnes par an – 3h
  • Remplissage des fiches récapitulatives après chaque suivi – 1h
  • Envoi des photos et résumé de vos trouvailles après chaque suivi – 1h
  • Une rencontre bilan de l’action – 1h

Et voilà, en seulement 7h par an, soit 1 petite journée de votre année :

  1. Vous êtes devenus un expert des amphibiens !
  2. Vous avez participé activement à améliorer les connaissances sur les amphibiens de France
  3. Vous savez exactement ce qui se passe dans la mare que vous avez suivi
  4. Vous avez participé au réseau des Dragonniers de Gâtine et échangé vos connaissances
  5. Vous avez appris plein de nouvelles choses en lien avec la mare (insectes, flore, libellules...)

 

23 bénévoles sont partis dans l’aventure depuis 2015 et suivent plus de 40 mares de Gâtine ! Pourquoi pas vous ? Contactez-nous !

Le protocole utilisé est issu du protocole POPAMPHIBIEN élaboré par la Société Herpétologique de France et le Muséum National d’Histoire Naturelle. Ce protocole a pour objectif de mesurer les tendances de l’évolution des populations d’amphibiens. Le principe général est donc de visiter des sites aquatiques sur une aire définie avec un inventaire par présence/absence des amphibiens avec les méthodes permettant leur meilleure détectabilité : chant, vision et pêche à l’épuisette.

Quelques réactions des Dragonniers scientifiques partis dans l’aventure !

 

Hélène dragonnier gatine

Hélène suivant deux mares dont une forestière près de Pamproux :

« J’observe deux mares proches l’une de l’autre à Narbonneau, Pamproux.

Nous avons entendu chanter la grenouille rousse, entendu et vu la grenouille agile et vu des tritons palmés en quantité ainsi qu’une larve de salamandre tachetée. »

Virginie dragonnier gatine

Virginie en direct de St-Martin du Fouilloux :

 « Nous avons vu beaucoup de tritons palmés et marbrés dans notre mare, mais pas de grenouilles non plus. Par contre, nous avons découvert « des larves de phryganes, appelées par chez nous communément « porte-bois » ou « traîne-bûches ». – merci Paul pour l’info ! »

Stéphanie l’épuisette à la main :

 « De mon côté c'est un flop !!! De jour j'ai observé des grenouilles, que je pense être des rieuses mais le 16 février en nocturne rien. Énormément de végétation pour attraper quelque chose et en observation ... le calme plat. Je garde espoir pour la prochaine sortie ! »

Catherine n’en revient toujours pas :

 « Trop bien l'exploration nocturne autour de la mare ce soir !!! On a trouvé des tas de Tritons marbrés, mâles et femelles, c'était incroyable ! Merci d'avoir impulsé l'aventure... »